AfriqueMonde

Des consultations et des leaders plus efficaces réduisent le besoin de médiations extérieures

le Rwandais Paul Kagame a été le premier président africain à monter à la tribune de l’ONU

Dans le cadre de la 73ème Assemblée générale de l’instance onusienne, le Rwandais Paul Kagame a été le premier président africain à monter à la tribune de l’ONU mardi 25 septembre du fait notamment de ses responsabilités de président en exercice de l’Union africaine. Le président rwandais en a profité pour envoyer un message à ses homologues du continent africain.

Paul Kagame a insisté sur l’importance de renforcer le partenariat entre l’organisation panafricaine et les Nations unies. L’occasion aussi pour lui de marquer l’importance pour le continent de régler ses propres problèmes, même si sur certaines crises l’Afrique et le monde doivent travailler main dans la main. Surfant sur une fibre nationaliste qui se réveille pour notamment tenir tête au repli sur soi de retour en Europe et aux Etats-Unis, les dirigeants africains ressassent ce slogan au gré des discours. 

« Cette année a été marquée par des affaires de sécurité régionale et de transitions politiques clés qui se sont déroulées de façon pacifique. Des consultations et des leaders plus efficaces : tout cela a réduit le besoin de médiations extérieures et c’est ainsi que les choses devraient se faire. »

S’adressait-il aux anciennes puissances coloniales en affirmant que l’Afrique n’a plus autant besoin de médiation étrangère ? A proprement parler, Oui. Toutefois, Paul Kagamé qui profite de l’occasion, invite aussi à l’occasion les dirigeants du continent qui ne l’ont pas fait encore à opérer les mutations qui permettraient de se passer de ces fameuses médiations extérieures.  Or Paul Kagamé qui prononce des propos pleins de réalisme, a vite saisi que le dégel désormais effectif entre l’Ethiopie et l’Erythrée souffle des vents favorables pleins d’espérer. Cependant, le dirigeant rwandais a pleinement fait comprendre que l’Afrique ne saurait gérer seule, des dossiers comme la Centrafrique et la Lybie.

Voir plus

Articles connexes

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close