Politique

Nkou Nvondo Tacle Cabral

le divorce entre cabral et Nkou Nvondo est prononcé

L’élection du 07 octobre 2018 a permis aux camerounais de découvrir nouveaux visages parmi lesquels le jeune Cabral ; candidat investi par le parti Univers. Dans cette élection de nombreux candidats étaient sans parti politique ce qui ne les permettaient pas d’être éligible.

Des accords ont été signé avec des partis politiques déjà existant. Le professeur Nkou Nvondo accepte investir Cabral.

Durant la période de campagne électorale le candidat du parti Univers a battu campagne de façon remarquable, incitant les jeunes à voter. Tout ceci en symbiose avec le professeur Nkou Nvondo président du parti.

Le processus achevé le parti univers a décrié les fraudes massives de l’élection, ce qui a conduit leur représentant à la commission électorale Nkou Nvondo à ne pas signer le rapport général des élections.

Il est nécessaire à toute fin utile de rappeler que le recours du professeur Nkou Nvondo a été déposé à 19h pourtant d’après le représentant de UDC présent à la commission électorale, le recours du parti Univers était prêt depuis 15h. Allons savoir pourquoi n’a-t-il pas été déposé à cet heure-là.

Pendant la période du contentieux électorale on constate amèrement l’absence du candidat investi du parti Univers.

Le recours du candidat Cabral est rejeté tout simplement parce que celui-ci n’a pas respecté le délai de 72 heures après la clôture des bureaux de vote. Ce qui nous rempli a la problématique du dépôt.
Chose très curieuse pour des juristes que sont Cabral Libii et le professeur Nkou Nvondo. Cela laisse entrevoir un plan savamment orchestré.

Le jour de la proclamation des résultats de l’élection le lundi 22 octobre 2018, tous les partis politiques ayant contestés les élections en déposant les recours ont boycotté la cérémonie par leur absence a l’instar du professeur Nkou Nvondo leader du parti Univers comme il le dit si bien.

Résultats proclamés, le leader le président du parti Univers qui contestait encore les élections, et traitait Elecam d impartial et surtout n ayant pas signé le rapport général des élections, félicite le président élu Biya Paul pour sa réélection.

Après ces différents éléments qui démontrent clairement que le peuple a été une fois de plus manipulé par des personnes qui ne recherchent que leur intérêt personnel.

Désormais l’heure est au bilan puisqu’ il est clair que le divorce entre Cabral et le professeur Nkou Nvondo est consommé. En plus Cabral ne réfute pas l’idée de créer son propre parti politique pour les législatives et municipales.

Voir plus

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close