AfriqueMonde

Une frappe aérienne française cible des extrémistes au Burkina Faso

Au moins huit membres des forces de sécurité du Burkina Faso sont morts après deux attaques dans l’est du pays, a annoncé jeudi le ministre de la Sécurité nationale, alors que l’armée française a annoncé qu’elle avait effectué une frappe aérienne contre des extrémistes fuyant l’une des scènes. La nation ouest-africaine est le dernier pays de la région à lutter contre la menace croissante des groupes extrémistes qui ont trouvé refuge ces derniers mois dans l’est de la forêt près de la frontière avec le Niger. Lors de la première attaque, sept soldats ont été tués et deux autres grièvement blessés lorsque leur véhicule a heurté un engin explosif entre Gayeri et Bartieboubou mercredi, a déclaré le ministre à la radio publique. Le convoi de soldats se déployait à l’est alors que le Burkina Faso intensifiait ses efforts de contre-terrorisme.

Voir plus

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close